Booster des Talents IT

Quel CMS choisir pour son site web ?

Photo poste de travail ordinateur

Il existe aujourd’hui un nombre important de CMS sur le marché bien qu’il soit globalement dominé par quelques grands noms. Parmi cette offre, il faut donc faire un choix et c’est là que cela se complique : quel CMS sera le plus adapté à votre projet de site internet ? Pour cela, il faut d’abord savoir ce qu’est un CMS, quels sont ceux possibles et définir celui qui conviendra le mieux pour votre projet.

Définition rappel : Qu’est-ce qu’un CMS ?

Photo femme sur ordinateur prend des notes

CMS est l’acronyme de Content Management System, que l’on traduit en français par Système de Gestion de Contenu. On appelle CMS une application logicielle permettant à un ou plusieurs utilisateurs de créer, modifier et gérer les contenus d’un site internet. Plus loin que cela, il permet également de faciliter la création d’un site web en proposant des fonctionnalités natives optimisées, des thèmes et des extensions à insérer pour compléter l’offre de base.

Concrètement, les CMS permettent à un public aux compétences techniques limitées, voire inexistantes, de créer un site internet plus que correct. Mais au-delà de cela, et c’est probablement la partie la plus intéressante, ils proposent une base permettant la création de sites complexes, moyennant des compétences techniques, pour finalement s’adresser aux développeurs et professionnels du secteur.

CMS Open-source / CMS propriétaire

On distingue les CMS en deux grandes catégories : les CMS open-source et les CMS propriétaires. Mais quelle est la différence ?

Le CMS open-source

Un CMS est open-source si son code source est en ligne et disponible pour tous. Chacun est donc libre de le modifier et de le redistribuer, ce qui permet notamment le développement d’une communauté active, qui propose contenus et entraide. Cela facilite également la création puisque l’on sait comment il est construit.

Les inconvénients dans ces solutions résident finalement dans deux points importants :

  • La sécurité : le code étant en libre accès, il est beaucoup facile pour des hackers de trouver les failles dans lesquelles s’insérer.
  • Le support : bien que gratuit, il repose uniquement sur la communauté composée d’entreprises et de gens comme vous qui n’ont pas toujours le temps ou les moyens de vous aider.

Le CMS propriétaire

Un CMS est propriétaire quand son code source n’est pas accessible au grand public. Il va, en principe, limiter son utilisation, sa modification et sa redistribution.

Ses avantages sont donc les inconvénients du CMS open-source :

  • La sécurité : selon la qualité du code élaboré, le fait que le propriétaire ait la maîtrise entière du code permet d’éviter les failles. Cela est plus particulièrement vrai si l’on compare avec un site créé sous un CMS open-source, qui contient des extensions réalisées par la communauté.
  • Le support : assuré par le propriétaire, vous avez à faire à des professionnels du CMS qui vous répondront dans la plupart des cas, contrairement à une communauté plus aléatoire.

L’inconvénient se trouve finalement dans la dépendance avec le propriétaire :

  • Il y a peu de possibilités d’améliorations spécifiques à votre projet : c’est en fonction des choix de l’entreprise.
  • Si l’entreprise décide d’arrêter le CMS, il n’évoluera tout simplement plus.
  • Qui dit travail, dit rémunération : ces CMS sont donc souvent payants.

Parmi ces CMS propriétaires, on pourrait inclure ce que l’on appelle des Website Builders. On pourrait alors citer WordPress.com (la plateforme de blogs), WIX, Squarespace ou encore Shopify : par la création d’un compte, ils proposent des outils de création de site web propres à leur plateforme, sans avoir besoin de connaissances techniques et incluent un hébergement. Ils sont plutôt utilisés pour la création de sites simples contenant peu de contenus (ex : site vitrine) et donnent peu de possibilités d’améliorations techniques ou de personnalisation réelle (les sites résultants ont tendances à se ressembler).

Comment choisir un CMS pour son site internet ?

Homme réfléchi devant un mur rempli de papiers

La première chose à savoir pour bien choisir son CMS est qu’il n’existe pas de solution parfaite, uniquement des solutions adaptées. Concrètement, il ne suffit pas de prendre le CMS le plus populaire mais plutôt celui qui correspond le mieux à votre projet. Les principaux critères à prendre en compte sont alors les suivants :

  • Le type de site internet : est-ce un blog, un site vitrine, un site e-commerce, etc. ? Il ne sera pas nécessaire de prendre un CMS ultra élaboré pour un site one-page simplement destiné à présenter votre activité. Cependant, un CMS plutôt qu’un autre sera peut-être plus à même de répondre à des problématiques complexes ou spécifiques.
  • Vos compétences/ressources techniques : Si vous n’avez aucune connaissance en HTML/CSS et aucun développeur sur le projet, alors un Website Builder sera probablement plus approprié. Pour les autres, pensez bien que les CMS n’utilisent pas toujours les mêmes langages de développement, possèdent leur propre organisation de fichiers, leur propres fonctions et proposent un nombre plus ou moins important d’extensions destinées à personnaliser votre projet. Sachez que plus votre projet est spécifique, plus vous risquez d’avoir besoin de créer pour votre propre besoin.
  • Les fonctionnalités souhaitées : Certains CMS sauront répondre davantage à vos problématiques que d’autres. Certains proposeront, par exemple, une option de site multilingue en natif contrairement à d’autres et c’est à prendre en compte lors de votre réflexion.
  • L’évolution de votre site : Un site web n’est pas statique et est amené à évoluer au fil du temps. Si vous savez déjà quelles évolutions vous pourriez être amené à réaliser, n’oubliez pas de les inclure dans votre recherche ainsi que dans votre conception. Assurez-vous d’optimiser et de faciliter leur arrivée au risque d’être confronté à une pagaille monumentale plus tard.

Voici donc les principaux critères à inclure dans votre réflexion. Concrètement, le plus important est surtout de réfléchir à votre projet de site internet dans sa globalité : Quel est son objectif ? Comment répondra-t-il à son objectif ? A quels nouveaux objectifs pourrait-il avoir à répondre dans le futur ? Quels moyens avez/aurez-vous pour ce projet ?

Une fois que vous êtes bien au clair dans votre projet, vous pouvez commencer à vous informer sur l’offre existante et comparer.

Les CMS les plus populaires

Top 10 des CMS - avril 2019 - W3tech

Source : W3Tech

Comme nous l’avons mentionné précédemment, le marché des CMS est dominé par quelques noms et plus particulièrement par le géant WordPress. D’après une étude de W3Tech, environ 1/3 des sites web auraient été réalisés sous WordPress, ce qui représenterait 60% des sites réalisés avec un CMS. Cette même étude, régulièrement mise à jour, permet d’observer le TOP 10 des CMS les plus utilisés :

  1. WordPress
  2. Joomla!
  3. Drupal
  4. Shopify
  5. Squarespace
  6. Wix
  7. Magento
  8. PrestaShop
  9. Blogger
  10. TYPO3

On retrouve Shopify, Squarespace et Wix mentionnés plus tôt comme des Website Builders. Blogger, quant à lui, est une plateforme permettant de créer des blogs. Nous nous concentrerons sur les CMS open-source dédiés aux sites internet.

Les CMS universels : WordPress vs Joomla vs Drupal

WordPress.org

Logo de WordPress

CMS le plus utilisé à ce jour, son installation se réalise en quelques minutes. D’abord destiné à la conception de blog, il est aujourd’hui considéré comme le CMS le plus simple à utiliser et le plus abordable pour un débutant.

  • Licence : GPL
  • Langages : HTML/CSS, PHP/MySQL

WordPress : les avantages

Son atout réside avant tout dans sa popularité et sa grande communauté. Les thèmes et extensions, notamment gratuits, sont nombreux et sa communauté d’entraide permet facilement de trouver des réponses. WordPress est également simple à prendre en main pour les fonctionnalités de base avec une interface orientée utilisateur. Ce qui le caractérise aussi, c’est sa polyvalence : vous pouvez très bien créer un site vitrine, un blog, un site e-commerce ou un portfolio, moyennant parfois l’usage de certaines extensions. En termes de référencement, il est préférable d’utiliser une extension spécialisée mais la capacité de base est raisonnable.

WordPress : les inconvénients

Côté inconvénients, la sécurité est le point faible de WordPress : sa popularité attire de nombreux individus malveillants. De même, si la grande quantité de ressources disponibles est un avantage, elle peut aussi s’avérer gênante, particulièrement quand elles ne sont plus mises à jour par leur développeur, qu’elles entrent en conflits entre elles ou qu’elles ralentissent votre site.

Créer un site WordPressFormations WordPress

Joomla

Logo de Joomla

Officiellement créé en 2005, Joomla est le deuxième CMS le plus utilisé. Souvent considéré comme un compromis entre WordPress et Drupal, il est plutôt simple d’utilisation tout en proposant des fonctionnalités avancées et de grandes possibilités de paramétrage. Finalement, Joomla ne s’adresse pas forcément au débutant mais reste globalement accessible avec un minimum de connaissances et de curiosité.

  • Licence : GNU/GPL
  • Langages : HTML/CSS, PHP/MySQL (+ MS SQL, PostgrassSQL)

Joomla : les avantages

Le principal avantage de Joomla, c’est son compromis entre simplicité et efficacité : il est plutôt simple d’utilisation tout en offrant un grand nombre de fonctionnalités natives. Il est notamment reconnu pour sa gestion avancée des utilisateurs, sa flexibilité en terme de contenu ou encore sa gestion du multilingue. Niveau sécurité, sa moindre popularité par rapport à WordPress lui donne l’avantage d’être moins la cible d’attaques. Enfin et surtout, Joomla est caractérisé par sa flexibilité : on peut autant créer un réseau social qu’un site e-commerce ou encore un blog (bien que WordPress reste plus adapté).

Joomla : les inconvénients

Joomla est parfois critiqué pour sa « lourdeur » qui, pas traitée correctement, peut poser des problèmes de performances. Si ses possibilités de paramétrage sont importantes, cela se traduit également en une interface assez complexe qui nécessite un certain temps d’apprentissage et qui peut décourager un utilisateur débutant.

Créer un site Joomla – Formations Joomla

Drupal

Logo de Drupal 8

Apparu dans le début des années 2000 comme WordPress et Joomla, Drupal est avant tout connu pour sa capacité à répondre à des problématiques complexes. C’est sa puissance, tant en terme de rapidité que de possibilités techniques, qui lui confère sa troisième place sur le podium des CMS les plus utilisés. Cette puissance a cependant un prix : Drupal se destine davantage aux développeurs qui peuvent ainsi exploiter pleinement ses possibilités.

  • Licence : GNU/GPL
  • Langages : HTML/CSS, PHP/MySQL (+ Framework Symfony)

Drupal : les avantages

Le plus grand avantage de Drupal réside dans sa puissance : on le privilégie plus particulièrement dans la création de sites complexes comme un intranet. Ses fonctionnalités natives sont abondantes et l’évolution d’un site basique à un site plus complexe se réalise facilement via un système de modules. Drupal propose, de base, un système de gestion avancées des utilisateurs, une gestion du multilingue et une grande flexibilité dans l’organisation des contenus. Drupal est enfin reconnu pour sa rapidité de chargement en comparaison aux autres CMS.

Drupal : les inconvénients

Tout comme Joomla, la grande puissance de Drupal le rend plutôt « lourd » : c’est d’ailleurs pour cela qu’il est souvent recommandé pour des sites web complexes et non des sites vitrines, par exemple. Une optimisation peut alors être à prévoir. Malgré les améliorations dans les dernières versions, Drupal reste un CMS dédié aux initiés, où des connaissances spécifiques sont très souvent nécessaires.

Créer un site DrupalFormations Drupal

Autres CMS

Découvrez d’autres CMS pour lesquels nous proposons des formations !

TYPO3 : Site officiel de TYPO3 – Formation TYPO3

Plone : Site officiel de Plone – Formation Plone

Liferay : Site officiel de Liferay – Formation Liferay

Jahia : Site officiel de Jahia – Formation Jahia

SPIP : Site officiel de SPIP – Formations SPIP

 

Les CMS e-commerce : Prestashop vs Magento vs WooCommerce vs Shopify

Illustration d'un ordinateur affichant un site e-commerce

Certains CMS se sont spécialisés dans la création de sites e-commerce, axant ses fonctionnalités sur la vente en ligne. Néanmoins, nombre de CMS proposent la mise en place de boutiques en ligne via des extensions/modules comme WordPress, Joomla et Drupal évoqués précédemment.

PrestaShop

Logo de PrestaShop

PrestaShop est un CMS e-commerce made in France, leader sur le marché dans l’hexagone. Pas seulement local, il s’est également propulsé sur la scène internationale pour se hisser au huitième rang des CMS les plus utilisés (tous confondus). Accessible aux débutants, il est le CMS e-commerce le plus populaire derrière Magento.

PrestaShop : les avantages

Bien que PrestaShop propose le nécessaire pour la création d’un site e-commerce, il se différencie plus particulièrement de Magento par sa faible consommation de ressources. Ses fonctionnalités de base se complètent facilement grâce à des modules ou des thèmes et lui permettent aisément de gérer un vaste catalogue. L’un de ses atouts réside dans sa communauté active et particulièrement présente en France contrairement aux CMS traditionnels plutôt anglophones. Côté utilisation, il est relativement facile à prendre en main et permet une gestion autonome de sa boutique (apparence, catalogue, paiement, livraison).

PrestaShop : les inconvénients

Même s’il est relativement simple d’utilisation, un temps d’adaptation sera nécessaire pour appréhender l’interface d’administration. Il vous faudra probablement utiliser des modules complémentaires parfois très coûteux pour compenser des fonctionnalités de base limitées (ex : création d’une marketplace non disponible en natif). C’est d’ailleurs pour cela que PrestaShop est plutôt recommandé aux TPE/PME souhaitant un site e-commerce moyennement complexe. Dernier détail qui peut cependant avoir son importance : l’ajout d’un blog est très peu optimisé.

Créer un site PrestaShopFormations PrestaShop

Magento

Logo de Magento

Magento, racheté en 2018 par Adobe, c’est l’« usine à gaz » des CMS e-commerce. Très puissant et complet, il est néanmoins loin d’être à la portée de tous lorsqu’il s’agit de créer un site e-commerce. Plutôt à destination de projets complexes, il n‘est pas forcément recommandé pour les petites boutiques notamment à cause des coûts de développement. Il se décline en plusieurs versions que l’on pourrait séparer en deux catégories : l’open-source et l’abonnement.

Magento : les avantages

Magento, c’est donc un CMS ultra-complet qui propose de très nombreuses fonctionnalités en natif comme la création d’une marketplace, la gestion multi-sites, multi-langues et multi-devises, le responsive design ou encore le contrôle automatique des extensions ajoutées. Tout est optimisé pour la gestion d’un très vaste catalogue et l’optimisation de l’expérience utilisateur sur la boutique. Si la communauté était essentiellement anglophone, celle-ci est aujourd’hui en augmentation en France.

Magento : les inconvénients

Tout comme Drupal, ce qui le rend fort le rend aussi plus faible. Avec toutes ses fonctionnalités et sa puissance, Magento propose une interface d’administration complexe qui demande un temps d’apprentissage plutôt élevée en comparaison avec les solutions classiques. Sa complexité et le manque d’experts en France engendre, de plus, des coûts importants à la création d’un site e-commerce, ce qui serait dommage pour une petite entreprise souhaitant se lancer.

Créer un site Magento

Vous souhaitez vous former sur Magento ? Contactez-nous !

WooCommerce (WordPress)

Logo de WooCommerce

WooCommerce n’est pas un CMS mais une extension gratuite (aussi appelées plugin) qui s’ajoute à WordPress. Celle-ci vous permet d’ajouter une boutique en ligne à votre site/blog et de le transformer en un site e-commerce. Les sites utilisant WooCommerce représentent 14,4% de tous les sites WordPress (Source : W3Tech), soit environ 8% de tous les sites réalisés à partir d’un CMS, ce qui en fait un outil populaire.

WooCommerce : les avantages

WooCommerce s’installe rapidement et est simple d’utilisation, particulièrement pour les utilisateurs ayant l’habitude d’utiliser WordPress. Il dispose de fonctionnalités de base suffisantes, possibles à améliorer via de nombreuses extensions. La grande communauté, internationale et française, est un de ses grands atouts, un autre étant la facilité à disposer d’un blog, fonction de base du CMS WordPress.

WooCommerce : les inconvénients

Si l’extension de base est gratuite, nombre d’add-ons proposés par WooCommerce sont payants et pour adapter la boutique à vos besoins, il vous en faudra probablement ! Même si la communauté est productive, beaucoup d’extensions produits par des tiers seront également payantes alors il faudra absolument réfléchir en amont sur ce qui risque d’être nécessaire. Côté thèmes, WooCommerce en propose trois gratuits mais très basiques. Il faut également savoir que si l’installation d’un thème passe par WordPress, tous ne s’adaptent pas forcément au plugin.

NB : WordPress n’est pas le seul CMS à proposer des extensions/module e-commerce. Drupal et Joomla le font également, par exemple.

Installer WooCommerce – Formation Woocomerce

Shopify

Logo de Shopify

Shopify n’est pas un CMS mais plutôt un SaaS (Software as a Service ou Logiciel en tant que Service en français) : tout est géré par l’entreprise propriétaire et son utilisation est possible via un abonnement. Très populaire aujourd’hui, il permet de créer un site e-commerce simplement et rapidement, le tout sans connaissance technique.

Shopify : les avantages

Le plus grand avantage de Shopify est sa simplicité : de la création à la gestion d’une boutique en ligne, tout est accessible au débutant sans connaissance technique. Une chaîne Youtube fut même créée pour proposer des tutoriels et une assistance est mise à disposition. Optimisé pour une évolution sur le marché internationale, Shopify permet aux petites entreprises de se lancer dans l’aventure e-commerce.

Shopify : les inconvénients

Tout comme les CMS propriétaires, le principal inconvénient résulte de la dépendance avec l’entreprise : vous êtes dépendant de ses choix et de sa réussite. Si l’entreprise décide d’arrêter de produire le logiciel, vous devrez non seulement vous tourner vers une autre solution mais risquez aussi de devoir créer un tout nouveau site, le transfert d’une plateforme de ce type à une autre étant souvent complexe voire impossible. L’autre point négatif, c’est l’abonnement : son prix varie en fonction des fonctionnalités que vous souhaitez mais est toujours accompagné d’une commission sur chacun des achats réalisés, ce qui veut vite faire grimper la note. Enfin, la personnalisation est limitée, il faudra donc s’adapter aux contraintes imposées en termes de fonctionnalités ou d’apparence.

Créer un site Shopify

Vous souhaitez vous former sur Shopify ? Contactez-nous !

Et donc, quel CMS choisir ?

A vous de voir ! Lequel correspond le mieux à votre projet ? L’atout principal des CMS populaires que nous avons traités réside essentiellement dans l’existence d’une communauté d’utilisateurs professionnels et amateurs. Les mises à jour sont fréquentes et leur interface est souvent plus optimisée. Mais même si moins populaires, cela ne veut pas dire que d’autres CMS ne puissent pas fonctionner. A vous alors de comparer ce qui se fait sur le marché en fonction de vos besoins.